Créer mon blog M'identifier

Le Highlander qui ne voulait pas aimer (Les Mc Cabe #3)

Le 2 juillet 2013, 16:24 dans Livres 0

couv Maya Banks tome 3

Titre : Le highlander qui ne voulait plus aimer (Les McCabe #3)
Auteur :  Maya Banks
Éditeur : J'ai lu - Aventures et Passions
Date de parution : 14 juin 2013

Résumé

Pour sauver l’alliance entre les clans, Caelen McCabe décide d’épouser Rionna McDonald, rejetée par son frère. Mais il n’a pas confiance en cette femme tentatrice qui le tourmente avec ses charmes.

Avis de Melwasul

note 5AHHHHHHHH pfiouuuuuuuuuuuuuuuu (*soupirs). Souvenez-vous, il y a quelque temps je vous parlais des McCabe. J’étais complètement tombé sous le charme d’Alex "Dans le lit du highlander" (malheureusement je ne suis pas tombée dans son lit)(non, il ne faut pas rêver … )(et puis si jamais, je ne m’en serais pas vantée, je tiens à rester en vie moi, et pas à subir la vengeance de quelques lectrices du blog !).

J’avais adoré ce premier tome. Puis, j’ai lu le deuxième, même s’il m’avait fait passer un agréablement moment, Alaric ne m’avait pas offert des vols de poneys magiques, et c’est donc avec impatience que j’attendais Caelen. C’est en lui que je voyais, dès le premier tome, le plus fort potentiel. Et pour faire bref, maintenant Alex me parait bien pâle à côté de Caelen !

Vous l’aurez compris Caelen est le futur homme de ma vie (après St Vincent)(nan nan, ne vous inquiétez pas, je ne l’oublie pas !)(faudrait pas que vous tentiez de me le voler nan mais !) Caelen magnifiquement highlander qui ne voulait plus aimer (ok, j’avoue que pour cette phrase je ne me foule pas)(cf le titre). Mais, justement, le titre résume parfaitement le bouquin (et, parfois les titres (surtout en VF) sont tellement à côté de la plaque, que je trouve bon de le souligner). En effet, mon futur namoureux a déjà aimé par le passé. Un amour qui a détruit sa famille, son clan. La femme qu’il aimait a comploté dans son dos avec l’ennemi et a entrainé la mort du laird et de sa femme. Il pense que tout est de sa faute et qu’il a une dette envers ses frères. C’est pour cela qu’il accepte d’épouser Rionna, fille d’un laird voisin, ancienne promise de son frère Alaric mais également ancienne promise de son autre frère Alex…

Rionna que j’ai adoré. Elle n’a pas eu une enfance facile avec un père dont le fond est le plus mauvais qu’un père peut avoir. Elle a donc appris dès son plus jeune à se battre auprès des hommes de son clan. Puis, elle a été promise à un McCabe pour sceller une alliance entre leurs deux clans. Sauf que voilà, elle a été abandonnée au pied de l’autel une première fois par Alex puis une deuxième fois par Alaric (se faire abandonner une fois, c’est déjà moche, mais alors deux fois, je ne sais pas s’il faut en rire ou en pleurer :D).

Et comme entre frère, ils sont sympas ils se la refilent un peu comme on «refile le bébé» (ce qui doit être vraiment agréable à vivre)(je ne pense pas qu’elle ait du tout l’impression d’être un objet…). Et à ce petit jeu, c’est le petit dernier qui gagne (ou perd d’après lui). Le moins agréable à vivre des trois. On peut dire que Rionna n’est pas hyper ravie (je dirais même qu’elle est morte de trouille). Car derrière ses airs de garçons manqués et son caractère fort et courageux, Rionna est fragile, elle a besoin (comme n’importe quelle femme) qu’on prenne soin d’elle, qu’on l’aime (même si elle préfèrerait mourir que de le reconnaître).

Après ce mariage arrangé, nos deux non-amoureux, vont rejoindre le clan de Rionna (qui a été laissé à l’abandon par son père) pour en prendre la tête. Et entre le caractère obtus et (très)(très)(très)(légèrement) macho de Caelen et celui bien trempé de la petite tigresse, il y aura (pour notre plus grand plaisir) énormément d’étincelles !

Mais Caelen comme tout bon macho livresque va se transformer en un homme éperdu d’amour (pfiouuu soupirs rêveur et envieux) et finira par faire confiance à Rionna (et il a raison, parce qu’une fois de plus, c’est la jeune femme forte qui va devoir aller sauver le pauvre petit chevalier en détresse)(quand je vous dis que les hommes seraient perdus sans nous. :D). Ajoutez un grand méchant qui n’est jamais bien loin et vous avez un bouquin comme je les adore.

Maria Banks a une écriture vive, entrainante et fluide qui nous emporte. Elle sait parfaitement alterner les moments d’humour, d’amour, de combat et de passion (c’est caliente entre nos deux héros !). Et nous offre ainsi un bouquin sans répit qu’on dévore d’une traite (ou comment me coucher encore une fois à 3h du matin)(j’écoute pas mes propres conseils et commence toujours à lire après minuit en me disant je lis juste quelques pages)(tu parles Charles, je sais très bien qu’au final je ne le lâcherai pas avant la dernière page…).

Si vous aviez aimé le premier tome mais que vous avez été déçus par le second, n’hésitez pas une seconde et jetez-vous sur ce troisième tome (et dernier)(nannnn, elle peut pas nous inventer un quatrième frère ?)(siouplaittttt)(petit yeux du Chat Potté).

Rêveus’ment Vôtre,

Melwasul

 

Notting Hill with Love … Actually de Ali McNamara

Le 2 juillet 2013, 16:17 dans Livres 0

couv notthing

 

Titre : Notting Hill with Love … Actually
Auteur : Ali McNamara
Éditeur : Milady Romance – Central Park
Date de parution : 21 juin 2013

 

Résumé

 

Devenir héroïne de comédie romantique…
Vous en rêviez ? Elle l’a fait.
Scarlett rêve de faire de sa vie un de ces films légers et romantiques qu’elle consomme sans modération. Déçue par son existence monotone, elle se demande si elle devrait vraiment épouser son fiancé. C’est alors qu’on lui propose un gardiennage en plein cœur de Notting Hill. Une retraite aux frais de la princesse dans le décor d’un de ses films préférés ? Voilà une offre qui ne se refuse pas. Tournant le dos à ses amis, à sa famille et à son futur ex, Scarlett se rend à Londres, bien décidée à devenir l’héroïne de son propre film. Sean, son voisin aussi séduisant qu’exaspérant, va venir pimenter son intrigue. Voilà peut-être l’occasion de faire de cette comédie romantique une belle histoire d’amour…
Amateurs de belles histoires sur grand écran, ce petit bijou ne vous laissera pas de marbre !

 

 

 

Avis de Melwasul

 

note 5Mon périple en train vient de prendre fin ! Bilan de l’opération :
Heures de train : 10
Heures d’attentes en gare : 4
Nombre de livres à lire prévu : 3
Nombre de livre lu : 1
Nombre d’heures de somnolence : 8

 

Oui, je peux officiellement dire que j’ai vraiment été mauvaise !  Je n’ai lu qu’un livre sur les trois prévus, mais par contre quel livre ! Depuis que j’avais vu ce livre au programme de chez Milady Romance, je n’avais qu’une hâte, courir l’acheter ! Chose faite quatre jours après sa sortie, mais j’ai dû attendre encore trois jours pour avoir le temps de le déguster (que le temps fut long). Ce livre va, très certainement, rester un de mes livres cultes. Vous aimez les livres de romances ? Vous adorez les comédies romantiques au cinéma ? Un petit faible pour Hugh Grant et Johnny Depp ? Ce livre est fait POUR VOUS !

 

Scarlett (en l’honneur de Scarlett O’Hara bien sûr) vit sa vie en «instant cinéma», comme dans un film au plus grand désespoir de son fiancé David, de son père et de ses amis. Elle ne peut s’empêcher de les comparer à ses héros cinématographiques préférés, de comparer chaque instant de sa vie à une scène de cinéma (Scarlett est une véritable encyclopédie du cinéma) ce qui les désespère par-dessus tout.

 

C’est pour ça qu’elle décide de faire un break dans sa vie et de partir garder la maison d’amis d’amis de sa meilleure amie (il y a peut-être un « amis » en trop). Mais pas n’importe tout où ..Nan nan nan, dans le quartier de Notting Hill … Coup de foudre à Notting Hill ? Julia Roberts ? Hugh Grant ? Ça vous parle ?!

 

En tout cas chez Scarlett ça fait bing bang boom hip hip hip hourra ! La voilà à peine arrivée qu’elle trouve la fameuse bibliothèque du film et qu’elle y fait la connaissance de son futur nouveau voisin, l’adorable non-romantique et allergique au cinéma Sean Bond (Papa Bond est un fan inconditionnel de Mister Bond)(avec un nom de famille pareil il a eu de la chance papa Bond)(par contre, Sean a échappé au James mais Sean Connery fut plus fort …).

 

Scarlett est venu à Notting Hill avant tout pour montrer à son entourage que la vie est bien faîte d’instant cinéma mais elle va s’apercevoir qu’il existe un vide dans sa vie et que ce vide elle cherche par-dessus tout à le combler : retrouver sa maman qui les a quitté lorsqu’elle était petite. Elle va retrouver sa trace et à l’aide de Sean va la rechercher de Londres à New-York en passant par Paris.

 

Ali McNamara m’a emporté tout le temps de ma lecture. Entre romance et «instant film», elle nous offre un livre qui se déguste et se savoure. De Notting Hill à Love Actually en passant par Nuits blanches à Seattle, Harry Potter ou James Bond et encore bien d’autres, Miss McNamara a parfaitement intégré des scènes cultes parmi les cultes pour nous offrir une romance émouvante mais terriblement drôle (j’avais l’air maline moi, dans mon train à rire et à sourire toutes les cinq minutes !)(à la fin du livre, je pense que mon voisin a dû penser que j’étais sous extasie tellement je souriais béatement !)(et je ne vous parle même pas du mariage Star-Wars …).

 

Ses personnages sont parfaitement non parfaits (logique logique quand tu nous tiens …). Ils ont chacun leurs petits défauts. Que ce soit Scarlett qui vit sa vie comme dans un film, David le fiancé pas super agréable un poil pingre, Sean qui ne croit plus en l’amour et qui peut se montrer légèrement grincheux, ou même les amis de Scarlett. Mais ils ont tous leur utilité, aucun ne sert de potiche. Et on s’attache à eux au fil des pages.

 

Et puis cette scène finale … Comme je vous le disais, j’ai eu un méga sourire aux lèvres toute la fin … Sean le non-romantique nous offre l’une des plus belles déclarations livresques (je dirais même ma préférée), en reprenant l’une des déclarations d’amour cinématographiques parmi les plus cultes du cinéma.

  
 
   
 

Je finirais par remercier les éditions Milady de nous avoir fait parvenir ce bouquin, ce qui a permis à Moonshine de le dévorer en même temps que moi et je crois pouvoir dire sans hésitation qu’elle aussi, a eu quelques fous rires mémorables pendant sa lecture et qu’elle l’a adoré !

Extrait

 

- Je m’appelle Bond. Sean Bond, lâcha-t-il, imperturbable. Scarlett, je suis dangereusement vôtre. J’ai obtenu le permis de vous aimer jusqu’à la fin de vos jours, si vous me le permettez.
J’essayai de lui répondre avec autant d’aplomb.
- Sean, je te couvrirai de bons baisers de Russie jusqu’à ce que tu meures un autre jour.
Il réfléchit une seconde.
- Qu’est-ce que tu dirais, bientôt, d’une petite… nuit blanche à Notting Hill ? me suggéra-t-il en souriant.

 

The End (A Happy End)

 

Dangereusement Vôtre,

 

Melwasul